Troyes fête les 62 ans d’Israël … autrement

Publié le par franceisraeldijon

drapeau israel (3)

18 avril 2010 :

Troyes fête les 62 ans d’Israël … autrement

 

A l’occasion de Yom Haatsmaout, l’Association Cultuelle Israélite et le Centre Culturel « Rachi » de Troyes organisait le dimanche 18 avril un après-midi festif autour d’animations variées en présence de représentants de l’Association France-Israël venus spécialement de Paris et de Dijon. Retour sur un anniversaire à l’éclat tout particulier.

Le soixantième anniversaire de l’Etat d’Israël n’avait pas pu être fêté comme les responsables de la communauté troyenne l’auraient souhaité. Il fallait donc imaginer un riche programme de festivités pour ne pas manquer de nouveau l’évènement des 62 ans. William Ghozlan, Président du Centre Culturel Rachi, et son équipe ont activement et minutieusement préparé la fête qui s’est déroulée par un bel après-midi ensoleillé dans les locaux communautaires de la rue Brunneval en présence d’une centaine de participants.

 photo-afid.JPG

Arrivée de Fred Rothenberg, secrétaire général

de France-Israël/Alliance Général Koenig,

accompagné par Monique Thébault, France-Israël Dijon


En ce jour de Yom Hazikaron, hommage aux soldats tombés au champ d’honneur était tout d’abord rendu à la synagogue. Place ensuite aux animations salle Yaël Pitoun. Pour marquer l’amitié entre la France et Israël, William Ghozlan a fait appel à des invités extérieurs qui ont immédiatement accepté de participer à cet anniversaire autrement : Fred Rothenberg, secrétaire général de l’Association France-Israël/Alliance Général Koenig et les membres du bureau de France-Israël Dijon. Après la projection du film réalisé par Daniel Haik à l’occasion du 60e anniversaire, Daniel Lefebvre a présenté les nombreuses activités réalisées localement par la section dijonnaise, que chacun pouvait retrouver sur un stand installé à cette occasion dans la cour. F. Rothenberg a donné une conférence sur le thème des avancées technologiques et économiques d’Israël, tout en rappelant l’importance du combat de l’association contre la désinformation et en faisant appel aux bonnes volontés pour faire vivre l’AFI à Troyes.

photo-afid-2.JPG

Fred Rothenberg, William Gozlan aux côtés de Daniel Lefebvre

et Yannick Hoppe sur la stand de France-Israël Dijon


Plusieurs interventions culturelles se sont succédées jusqu’à l’ouverture d’un buffet israélien dans la salle communautaire : une chorale unissant toutes les générations et de nombreux jeunes talents, un groupe musical flûte et piano « Chira bé tsibour », le cabaret « Jak et Momy », les danses israéliennes du groupe Makédonsko, la clarinettiste klezmer Rose Bacot de Paris. L’hymne israélien Hatikvah a été repris en choeur par le public. Puis, le Président de l’Association Cultuelle Israélite de Troyes, Charles Aidan, a conclu la journée au nom d’« une petite communauté qui a du tonus », en remerciant chacun des acteurs pour leur participation et leur contribution à ce bel anniversaire.

Plus d’informations : http://www.rachisyna3.fr

troyes-afid.jpg

Le Centre Culturel Rachi de Troyes a accueilli les représentants de France-Israël

 

 P4150229.JPG

Dans l'après-midi, de nombreuses activités culturelles ont fait la joie du public


3 questions à … William Ghozlan,

Président du Centre Culturel Rachi Troyes

ghozlan.jpg


- La présence juive est ancienne dans la région. Troyes est connue pour être la ville de Rachi. Quelle place occupe votre communauté aujourd’hui dans la ville ?


La ville de Troyes, en Champagne, a connu de grandes périodes de tranquillité dans les relations Judéo-Champenoises, émaillées de périodes beaucoup moins heureuses. La communauté "organisée" de Troyes qui comptait 350 familles en 1962, ne comprend plus que 180 familles dont 90 proches de l'ACI et de la Synagogue. Parmi les points positifs, liés au charisme de Rachi de Troyes, on peut citer l'Institut Européen des religions, notre A.C.I, notre Centre Culturel qui compte plus de 125 membres, l'association la Fraternelle et de nombreuses initiatives culturelles. Nous vivons des liens ouverts avec toute la cité, par exemple en accueillant plus de 600 touristes au sein de notre maison de Rachi.


- Vous avez invité à l’occasion de votre fête des représentants de France-Israël Paris et Dijon. Est-ce à dire qu’il y aura bientôt une section France-Israël à Troyes ?


Certainement, cela est en cours. Nous avons déjà une dizaine de membres ont rejoint cette délégation de Paris et nous sommes parrainés par France-Israël Dijon. Nous pensons avec et comme Dijon organiser des activités pour aider, à notre niveau, le peuple israélien et le peuple français à se rapprocher. Au delà de tout lien cultuel ou politique, nous serons ouverts à toutes personnes de notre département qui partagent l'envie de créer des liens chaleureux entre la France et Israël et de répondre à la désinformation.


- Quelles sont les prochaines activités du Centre Culturel Rachi ?


En plus des activités habituelles, nous proposons deux chabbatoth par mois, passionnantes "explorations talmudiques", des débats sur des oeuvres, rdes encontres avec de nombreuses associations. Dimanche 13 juin aura lieu l’inauguration de notre centre remis à neuf, avec la participation d'un historien, Frédéric Viey "sur les traces des Juifs d'Asie Centrale". Un projet en cours : un grand concert de musique (le 8e déjà!), un concert de Tichri au Conservatoire de musique avec musique juive et judéo- andalouse (Bernard Darmon Violon et Alexandra Agosti au piano), et nous l'espérons une très grande Chorale juive de notoriété nationale et internationale.

Publié dans Agendas

Commenter cet article