Réaction Durban II - Triste constat d'une défaite programmée par Monique Thébault *

Publié le par franceisraeldijon

MT.jpg

ONU.jpg

 

Voici le triste constat d’une défaite programmée : « ces droits de l’Homme qu’on assassine » !

 

France-Israël Dijon déplore et condamne avec la plus grande fermeté le discours et les propos antisémites du Président Ahmadinejad, un Président raciste pour participer à une conférence contre le Racisme, son intervention constitue un véritable appel à la haine raciste et antisémite.

 

Ces propos inadmissibles, anti-israéliens,  antisémites et anti-occidentaux, balayent d’un revers de la main une des principales lignes rouges fixées par l’Union Européenne, conformément à ce qui avait été annoncé, les 23 délégations des pays membres (encore présentes) ont désertées les lieux.

 

France-Israël Dijon déplore et condamne avec la plus grande fermeté que dans les coulisses de l’ONU, les pays totalitaires se sont regroupés autour de l’Organisation de la conférence Islamique (OCI) dans le but d’imposer de nouvelles normes onusiennes ; bâillonner les libertés d’expressions ; déclarer l’illicéité  de la laïcité et promouvoir les Non-Droits de l’Homme, selon la Charia d’un avenir islamiste de type moyenâgeux.

 

France-Israël Dijon déplore et condamne avec la plus grande fermeté la déclaration finale «  dite DURBAN 2 » Adoptée avec trois jours d’avance sur le calendrier prévu, par les pays participants à  la conférence des Nations Unies contre le Racisme. Si le texte n’évoque pas Israël, il confirme cependant la déclaration adoptée par la conférence de DUBAN 2001 qui elle, mentionnait le conflit israélo-palestinien, et le distinguant de tous les autres conflits.

 

France-Israël Dijon déplore  le discours de M Kouchner, ministre des Affaires étrangères qui déclare «  Ce n’est pas un échec, mais le début d’un succès »

 

France-Israël Dijon condamne ces quatre jours de honte pour les pays libres qui ont participées à cette mascarade onusienne.

 

France-Israël Dijon déplore qu’aucune avancée n’ait été faite:


-sur les pendaisons publiques et lapidations en Iran, contre les mains coupées en Arabie Saoudite.
-sur la situation des Dalit en Inde, ou celles commises contre les minorités en Chine, en particulier contre le peuple Tibétain en raison du refus de ces deux pays.
-sur les exécutions sommaires de Palestiniens massacrés par le Hamas.
-sur le génocide des Chrétiens et des noirs au Soudan .
-sur la persécutions des Chrétiens dans l’ensemble du monde-arabo-musulman ;
-sur la discrimination des femmes et des homosexuels dans de nombreux pays.
-sur la proclamation ex-cathedra du négationnisme et de la volonté d’anéantir Israël, état membre de l’ONU.

 

France-Israël Dijon souhaite que les pays libres ne signent pas la rémission de la liberté de penser et de crier Non l’hypocrisie internationale, au terrorisme islamique, aux massacres aux lapidations et autres violations des droits de l’homme.

 

France-Israël Dijon souhaite  en urgence pour la France et pour toutes les démocraties européennes et mondiales, de tirer toutes les leçons de DURBAN II, pour la construction d’un monde plus sûr, plus solidaire, plus soucieux des libertés de chacun. L’on doit se poser sérieusement le problème de la constitution de la commission de droits de l’homme. La Dissoudre ? En interdire l’accès à des pays notoirement dictatoriaux, criminels ou génocidaires ? Cela passera sans doute par une réforme de l’ONU.

 

Nous devons tous être acteurs et attentifs à ces luttes contre l’antisémitisme, le racisme, et toutes formes de discriminations.

 

* Monique Thébault est vice-présidente de France-Israël Dijon. Elle a participé avec Yannick Hoppe le mercredi 22 avril 2009 à Genève à un colloque international à l’initiative d’United Nations Watch, au lendemain du vote de la déclaration finale de la conférence de Durban II avancée de 3 jours.

Publié dans France Israël

Commenter cet article