Le 26 Mai à Dijon :un grand moment d'émotion(s)!!!

Publié le par franceisraeldijon

VISUEL FRANCE ISRAEL DIJON

 

Un grand moment d’émotion (s) !!!

Notre président Daniel Lefebvre avait envisagé la venue à Dijon de la chorale « Les Voix du désert »
pour un concert jeudi 26 mai à la Synagogue. C’est à l’état de foetus qu’il avait remis le projet à
Monique Thébault, qui l’a, comme elle l’a dit plus tard, « porté » pendant 3 mois de gestation….Au cours
des semaines, qui ont suivies, que de détails à régler ! mais çà ne s’organise pas tout seul. Pour recevoir
les 20 chanteurs, et leurs 5 accompagnateurs les loger, les nourrir, les promener… et les écouter !
Enfin, jeudi à 12 h 30 on attend leur bus – le déjeuner est prêt dans la salle Henri-Claude Bloch….
Personne n’arrive


A 13 h personne…


A 14 heures… personne….


A 14 h 30, les voilà ! Shalom à tous !

 

Ca parle hébreu, anglais, français…. Ce sont des gens d’un âge moyen, très détendus et simples.

 

Avec eux, tout doit être aisé et aller de soi….. Donc, vite à table !!!! (Un repas délicieux préparé par les dames
de la Communauté.)

 

Et on commence à faire connaissance : Il s’agit d’un groupe provenant d’un Moshav* du sud de la Mer morte, qui vit d’agriculture, principalement melon et poivron. Ce groupe a bientôt 25 ans d’âge et prend en Israël une place importante dans toutes les fêtes de leurs villages.

 

Par l’intermédiaire de Dany OREN si sympathique et efficace responsable de France Israël de Dunkerque, ils
sont déjà venus plusieurs fois en France.


Leur étonnement est palpable en découvrant la Synagogue de Dijon, sa taille, sa décoration, son
acoustique…Ils sont impressionnés !


20 h 30 ! La Synagogue est pleine en cette douce soirée de mai ! Beaucoup de visages nouveaux : la
publicité a été efficace ! Isy Cemachovic Président de l’Association Cultuelle de Dijon, accueille
l’auditoire et présente la soirée. Monique Thébault présente France-Israël, et remercie le CCJD et l’ACID.


Elle présente aussi les deux groupes qui vont se produire

 

Depuis 1998, Renanim regroupe plusieurs chorales, qui travaillent un grand nombre de morceaux en
commun. Ils chantent en hébreu, en yiddish et en judéo-espagnol. Point important : cette chorale se
veut, non seulement d’esprit laïque, mais ouverte à tous : le chef est protestant et plusieurs choristes
sont chrétiens.


Les 17 choristes de Renanim, en noir et blanc, font une entrée surprise remarquée, depuis le fond de la
Synagogue en chantant, bouche fermée, le Avenou Shalom Alechem que tout le monde connaît….


Sous la direction de d’Alexandre DELAVAL si jeune et si précis dans sa direction, ils nous offrent une
prestation de grande qualité. Tout a capella, à trois ou quatre voix ! Du beau travail ! Leur répertoire est
varié, depuis le si fameux Chant des Hébreux de Verdi. Magnifique ! Les applaudissements ont été très
chaleureux.


Un petit buffet amical d’entracte et voici le groupe des Voix du Désert, en noir et rouge. Changement
absolu : ceux-ci chantent, dans leur langue natale, par coeur avec un soutien piano et quasiment à
l’unisson des chansons israéliennes. Mais aussi des chansons étrangères traduites en hébreu, comme un
padam-padam étonnant.


Dîner (merci les dames de la communauté !) et départ dans les familles. La aussi, la rusticité des
choristes s’avère positive : ils sont heureux de ce qui leur est offert !


Vendredi, ils iront visiter Dijon et nous offriront, totalement impromptu, un accueil du Shabbat (Cabalat Shabbat) chanté, qui fut un moment d’émotion d’une intensité bouleversante. …Puis, départ dans les familles. Pour chacune des familles accueillantes (merci les dames de la Communauté… et les autres !) c’est une rencontre, des conversations, des prises de contact, des promesses de se revoir !


Spectacle de grande qualité, rencontres humaines chavirantes d’humanité, les pleurs étaient là au départ du train le Samedi 28 Mai ! Il y a fort à parier qu’il y aura bien des séjours organisés vers Neot Hakkikar et à Ein Tarnar !!!


Bravo et merci à tous ! tous ! tous !


*Alors que le kibboutz est une communauté sociale et économique autonome au sein de laquelle les décisions sont prises par l'assemblée de ses membres et où les biens et les moyens de production sont propriété collective, le moshav est une collectivité rurale dans laquelle chaque famille gère sa propre exploitation agricole. Autrefois, le système coopératif du moshav s'étendait aux achats collectifs et au marketing de ses produits ; de nos jours, les habitants des moshavim ont opté pour plus d'indépendance économique. Quelque 3,4 % de la population israélienne vit dans les 441 moshavim et moshavim shitufi'im et fournit une grande partie de la production agricole d'Israël. (Source : Ministère des Affaires Etrangères d’Israël)


MTDiscours de Monique THEBAULT

PRESIDENTE DE France ISRAEL DIJON

logo-de-france-israel-dijon-2

Mesdames, Messieurs,

Chers Amis,

 

Permettez-moi de vous faire part de l’immense plaisir que j’ai à vous accueillir ce soir.


France-Israël Dijon est une association qui oeuvre pour la coopération et la compréhension mutuelle entre la France et Israël dans tous les domaines qu’il s’agisse de la technologie, des sciences, de la médecine, de l’agriculture, de la culture, …


Pour nous, l’amitié entre la France et Israël est un impératif moral fondé sur des valeurs communes.


Je suis en effet particulièrement heureuse de vous recevoir ce soir, à l’initiative de notre association, avec le soutien du Centre Culturel Juif de Dijon et de l’Association Cultuelle Israélite de Dijon, pour ce qui est une « première ».


Oui, une première, car c’est bien la première fois qu’une chorale israélienne donne un concert dans notre région et dans notre ville !

 

Oui, une première, car pour la première fois à Dijon - dans ce lieu inspiré qu’est cette belle synagogue – vous allez avoir l’occasion de voir se produire tour à tour une chorale française puis une chorale israélienne, autour d’un même élan partagé.

Je vous présente rapidement celles-ci :

- « Voix du désert » a été fondé en 1986, en tant que groupe de chant représentant le Conseil local Tamar. Le groupe compte 7 hommes et 13 femmes, tous résidant dans les mochavim Neot Hakikar et Ein Tamar, situés au sud de la Mer Morte. Ces mochavim vivent principalement d'agriculture, notamment la culture de melons et de poivrons.

Le directeur musical, Ilan Gilboa, travaille avec le groupe depuis 14 ans déjà. Sima Schwartz, la directrice du groupe, le dirige depuis 23 ans et est également chargée de la mise en scène.

Le groupe s'est produit à l'étranger à plusieurs occasions : Dunkerque (1988 et 2002), URSS (1990), Bad Kissingen, Allemagne (1992 et 2001) et Hongrie (1992).

- RENANIM en hébreu signifie chants joyeux. La chorale Renanim-Dijon est une chorale laïque, ouverte aux choristes de toute origine culturelle et qui existe depuis 2002. Elle fait partie du mouvement de chorales hébraïques européennes. Il existe 8 chorales RENANIM en France (à Nice, Paris, Toulouse, Nantes, …) et 2 chorales en Europe: à Bruxelles et à Amsterdam.

On dit souvent que la musique adoucit les moeurs. Je ne sais pas si c’est le cas mais ce que je sais que c’est l’échange et l’amitié et la chorale Renanim de Dijon et la chorale Voix du désert est le début d’une belle aventure humaine

Un de nos grands écrivains français, Georges Duhamel, a écrit : « il y a deux façons de faire l’histoire, celle qui s’écrit dans les chancelleries et celle qui s’inscrit dans le coeur des hommes ».

Ne doutons pas que ce soir, bien loin des chancelleries, ce sont les choeurs, les voix, de ces hommes et de ces femmes qui resteront gravés dans nos mémoires et dans coeurs.

Bonne soirée à toutes et tous !

Publié dans Culture

Commenter cet article