France-Israël Dijon écrit au Sénateur-Maire de Dijon à l'occasion des 3 ans de captivité de Guilad Shalit

Publié le par franceisraeldijon

Dijon, le 2 juillet 2009

Monsieur le Sénateur-Maire,

 

Conformément à nos différents courriers en date des 5 juillet 2007, 22 septembre 2007, 28 février 2008, 30 juillet 2008 et 24 mars 2009, nous souhaitons attirer votre plus grande attention sur le sort du jeune franco-israélien Guilad Shalit, âgé seulement de 22 ans, otage depuis 3 ans.


De nombreuses villes en France ont déjà affiché le portrait du jeune franco-israélien et de nombreux élus ont déjà contribué à la mobilisation nationale croissante pour obtenir sa libération.

 

Lors d’un rassemblement à l’occasion du troisième anniversaire de sa captivité (le jeudi 25 juin 2009) sur la Place de la Libération, à l’appel des associations France-Israël Dijon, France-Israël Jeunes et du Collectif Liberté pour Guilad 21, nous avons souhaité rappeler que la France ne devait pas oublier l’un de ses fils, réaffirmé notre volonté de le voir rapidement libéré, demandé l’obtention de preuves de vie indiscutables et exigé de ses ravisseurs qu’ils lui permettent de lui rester en contact avec sa famille et autorisent enfin une visite médicale, conformément à la législation internationale.

 

Connaissant votre attachement aux valeurs humaines fondamentales, celles de liberté, d’égalité et de fraternité qui sont inscrites au frontispice de notre République, nous avons l’honneur de vous demander à nouveau, avec gravité, de bien vouloir procéder à l’affichage du portrait de Guilad Shalit à l’Hôtel de Ville. Comme cela avait été le cas pour Ingrid Betancourt, il nous semble que le passage dit du Logis du Roy, reliant la Cour d’Honneur au square des Ducs serait un endroit des plus appropriés pour contribuer à sensibiliser les Dijonnais pour qu’ils n’oublient pas que, quelque part au Proche-Orient, un Français est otage. Depuis 3 ans.


En espérant votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Sénateur-Maire, l’expression de notre considération distinguée.

 

Le Président,

Daniel LEFEBVRE

Publié dans Guilad Shalit

Commenter cet article