DIJON ACCUEILLE DES ETUDIANTS ISRAELIENS

Publié le par franceisraeldijon

dijon-pour-guilad.JPG

Le 20 août dernier se déroulait à la salle communautaire de Dijon une réception à l’initiative de l’association France-Israël Dijon à l’occasion de la présence dans la ville d’un groupe de douze étudiants israéliens. Retour sur une rencontre amicale au cours de laquelle il fut également question de Guilad Shalit.


Du 26 juillet au 23 août, un groupe de douze étudiants israéliens ayant bénéficié d’une bourse sur dossier attribuée par l’Ambassade de France en Israël séjournaient sur le campus universitaire de Dijon pour parfaire leur connaissance de la langue française dans le cadre du Centre International d’Etudes Françaises. Trois villes accueillent depuis plusieurs années ce séjour : Dijon (CIEF), Besançon (CLA) et Vichy (CAVILAM). Ils sont originaires de Tel-Aviv, de Jérusalem, de Haïfa, du nord d’Israël. Ils ont choisi de suivre un cursus où le français occupe une bonne place en attendant toujours que l’organisation internationale de la francophonie accepte de faire entrer l’Etat d’Israël parmi les pays francophones.

P1020466.JPG

Depuis trois ans déjà, France-Israël Dijon rencontre au cours de l’été les étudiants et permet ainsi aux adhérents de l’association et aux amis d’Israël dans la région d’engager la conversation avec ces jeunes.

 

L’association a souhaité renouveler l’expérience en organisant une rencontre amicale avant leur départ. Devant près de cinquante personnes, ce sont huit étudiants qui ont répondu présents à l’invitation (Shiran, Stéphanie-Naomi, Yulia, Avita, Eran, Rita, Noam …).

 

Daniel Lefebvre, président de France-Israël Dijon, leur a souhaité la bienvenue et présenté les activités de l’association à l’aide d’un diaporama retraçant notamment la venue le 22 août 2007 du précédant groupe de jeunes.

 

Le groupe a pu découvrir le patrimoine de la synagogue de Dijon sous la conduite de Jean-Claude Dahan. Puis place à la photo de groupe sur les marches de la synagogue.

 

P1020470.JPG

 

On notera alors un symbole fort lors de cet évènement : le groupe a souhaité s’afficher autour du portrait du franco-israélien Guilad Shalit.

 

Le sort du jeune soldat n’a pas été oublié dans les discussions : la dernière lettre de Guilad à ses parents datée de juin 2008 a été ainsi lue par le président de la délégation régionale de l’Association Guilad Shalit, Yannick Hoppe, également président national de France-Israël Jeunes, qui a lancé un appel à la mobilisation au quotidien.

 

Un goûter était offert par les bénévoles à l’issue de la rencontre qui cette année encore à montrer combien Dijon était attachée à agir pour le rapprochement entre les deux peuples.

 

Les étudiants, manifestement heureux de l’accueil reçu, ont souhaité poursuivre le contact avec les membres de l’association en laissant leurs adresses mails et recevoir des nouvelles des actions réalisées localement.

 

P1020461.JPG

 

 

Un des grands écrivains français, Georges Duhamel, a écrit : « les peuples ont deux histoires, celle qui s’écrit dans les chancelleries et celle qui s’inscrit dans le cœur des hommes ». Nul doute que ce jour-là, à Dijon, cette rencontre, bien loin des chancelleries, est restée inscrite dans le cœur des participants.

 

000

 

P1020480.JPG

P1020481.JPG

 

 

 

Photos réalisées par Monique Thébault

Retrouvez également l'article paru dans le Bien Public le 26 août 2008 en cliquant ici

Publié dans Dijon

Commenter cet article