Conférence du Dr Muriel HAIM à DIJON

Publié le par franceisraeldijon

P1060735.JPG

Dany Paquet-François, Muriel HAIM, Monique THEBAULT

 

-----


Conférence du Dr Muriel HAIM

le 24 Janvier 2012

à DIJON


----


 

UN CŒUR POUR LA PAIX est une Association non-politique, non-religieuse, non-communautariste, dont le but est de rapprocher les peuples palestinien et israélien par la santé et l’éducation.


 

Cette Association est née, il y a 6 ans, d’une rencontre entre le docteur Muriel HAïM et le docteur Jean-Jacques REIN Chef de Service du Service de cardiologie pédiatrique de l’hôpital Hadassah de Jérusalem. Il s’agissait de trouver le financement pour moitié (l’autre moitié étant assurée par l’Hôpital Hadassah) d’interventions chirurgicales sur des enfants de Cisjordanie ou de Gaza, souffrant de malformations cardiaques le plus souvent mortelles.


 

En effet, si les bébés Israéliens (juifs, chrétiens ou musulmans) bénéficient d’une couverture sociale, les enfants de Cisjordanie et de Gaza n'en ont pas et de telles opérations avoisinent 14.000 euros par enfant.

 

Le mardi 24 janvier 2012, le docteur Muriel Haïm a présenté l'historique, les réalisations (400 enfants opérés en 6 ans!) et les projets de l'association, notamment l’ouverture d’un dispensaire de cardiologie pédiatrique à Ramallah.

 

 

Muriel Haïm a su expliquer comment ce projet avait eu aussi pour but de favoriser la compréhension et la collaboration entre les médecins de Palestine et les médecins israéliens, d’organiser le passage des check-points et le transport des petits malades et de leur mère.

 

UN CŒUR POUR LA PAIX finance la formation de médecins, de techniciens palestiniens pour réaliser un vrai transfert de compétences. Une généticienne palestinienne a été formée pour expliquer aux femmes palestiniennes les dangers génétiques des mariages consanguins, fréquents dans ces populations arabes.

 

DSCF3087.JPGMères israéliennes et mères palestiniennes, unies par le même désir de soigner leurs enfants, se retrouvent souvent dans une même chambre. C’est un pari sur l’avenir : ces enfants palestiniens sauvés dans l’hôpital de Hadassah, ainsi que leurs parents seront peut-être, dans le futur, des ambassadeurs de la paix…

 

A une question posée sur la façon dont les enfants palestiniens étaient choisis par son association pour bénéficier de l’intervention, Muriel Haïm a précisé que seul le caractère d’urgence d’une opération était pris en compte, et que tous les cas d’urgence absolue avaient été heureusement traités sans délai.

 

Elle a insisté sur la collaboration efficace qui s’est établie, depuis 6 ans, entre les médecins de Palestine et les médecins israéliens. Elle a rappelé que 20 000 palestiniens sont soignés chaque année dans les hôpitaux israéliens. A noter que l’espérance de vie à Gaza est à ce jour de 72 ans, soit près de 10 ans de plus que la durée de vie moyenne dans les pays voisins.

 

Il y a des personnages lumineux, comme Muriel Haïm, qui nous montrent le chemin, avec des mots simples, généreux et sincères. Un grand bravo à Monique Thébault et toute l’équipe de France-Israël-Dijon, pour l’avoir invitée, pour avoir si bien organisé cette conférence, et pour nous montrer qu’il est possible de se rencontrer pour dialoguer en paix sur la paix… : Près de cent personnes, comprenant des membres et des dirigeants de la communauté musulmane comme de la communauté israélite de Dijon, des catholiques, des protestants, et sans aucun doute des athées, étaient réunies.

 

Et, l’exposé fini et les questions épuisées, tout ce beau monde si divers ne pouvait se résoudre à se séparer.


Il y eut des discussions entre des personnes que par ailleurs, tout sépare.

Il y eut des échanges d’adresses mail.

 


Dany PAQUET-FRANCOIS

Chargée de Mission

Pour « UN CŒUR POUR PAIX »

Publié dans Dijon

Commenter cet article